VALE : Voix Anglophones Littérature et Esthétique
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

COLL Philomel : « Le Genre Manifeste », 7-9 novembre 2019

7 novembre 2019 - 9 novembre 2019

Le Genre Manifeste

Colloque pluridisciplinaire fondateur du groupe « Philomel » — 7, 8 et 9 novembre 2019

Depuis plusieurs dizaines d’années, les travaux universitaires sur le « genre » se multiplient en France comme à l’étranger, dans des disciplines diverses et à partir de perspectives complémentaires. Ce colloque, événement fondateur du groupe pluridisciplinaire « Philomel », manifeste notre volonté de fédérer les travaux et activités sur le genre menés à Sorbonne Université et de leur donner de la visibilité.

L’étymologie du terme nous rappelle qu’est « manifeste » ce qui peut être touché par la main, ce qui est palpable. Ce qui est manifeste, c’est-à-dire évident ou notoire, doit donc pouvoir se toucher du doigt, prendre une dimension concrète et (com)préhensible.

Lorsque le terme n’est plus adjectif, mais substantif, il se dit d’une déclaration publique, et par extension d’une publication qui annonce de nouvelles manières de voir les choses. Un manifeste, artistique, littéraire ou politique, vise une rupture : c’est cet objet concret qui donne à entendre, à voir, à saisir, une nouvelle vision du monde, accompagnée de nouvelles pratiques et manières de faire, qu’il crée en partie de manière performative. Et au « manifeste » peut répondre un « contre manifeste »…

Lorsque le terme se fait verbe, lorsque l’on manifeste, c’est que l’on veut « rendre manifeste », visible, une position, une présence ou une existence, et ainsi la faire connaître. Une manifestation, au sens où nous l’entendons aujourd’hui lorsque nous parlons d’un mouvement social ou d’un rassemblement, est destinée à « rendre manifeste » quelque intention politique.

C’est tout cela que le titre du colloque donne à entendre, en jouant aussi, et de manière simultanée, sur la richesse polysémique de l’autre terme, le « genre » : le genre comme construction normative (et remise en cause) des différences sexuelles ; le genre comme caractère commun, famille, ordre, classe, catégorie, ce qui vise aussi les rapports entre « manifestes » et genres apparentés (lettres ouvertes, pamphlet…).

On voit poindre bon nombre de questions. Par exemple, s’il existe un genre « manifeste », si l’identité sexuelle est construite de manière manifeste, évidente et visible, n’est-ce pas sous-entendre aussi que le genre ne serait qu’illusion, semblant, théâtre ? Et si le genre peut effectivement se manifester, ce qui dérègle ou trouble ce théâtre du genre ne peut-il du coup, également, se manifester ? Quelles sont alors les manifestations, textuelles, visuelles/plastiques, corporelles/gestuelles, sonores/musicales, théoriques, politiques, de telles opérations consistant à défaire, troubler, ou neutraliser le genre ? Existe-t-il des modalités particulières de ces manifestations qui pourraient permettre de les regrouper en familles ? Si oui, une histoire de ces modalités est-elle envisageable ? ? Si le genre se manifeste par des actes, des mots, et des interactions, comment ces manifestations microscopiques s’articulent-elles avec les manifestations plus permanentes, structurelles et macroscopiques d’institutions « genrées » ?

Bien d’autres questions pourront se greffer sur ces premiers exemples. Ce colloque veut amener à se rencontrer les champs et les disciplines sans exclusive aucune : musicologues, littéraires, philosophes, sociologues, historiens, géographes, et médecins notamment, sont invités à venir débattre ensemble de ces questions.

Frédéric Regard : flook@orange.fr

et Anne Tomiche : tomicheanne@gmail.com

Comité scientifique: Bernard Banoun, Pierre-Marie Chauvin, Victor Coutolleau, Catherine Deutsch et Judith Sarfati Lanter

Comité d’organisation : Horatiu Burcea, Margaux Criou, Diane Drouin, Aurore Turbiau & Anna Wilson

______

Programme du colloque: Le Genre Manifeste

Colloque fondateur de Philomel – Groupe interdisciplinaire sur le genre

Lien de téléchargement : Programme Genre Manifeste

Sorbonne Université, 7, 8 et 9 novembre 2019

Organisé par Frédéric Regard & Anne Tomiche

JEUDI 7 NOVEMBRE

Campus des Cordeliers, 15 rue de l’École de médecine, Amphi Bilsky-Pasquier

& Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salles 01 et 323

8h45 : Ouverture du colloque

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Nathalie Drach-Temam, Vice-Présidente Recherche, Innovation et Science Ouverte de Sorbonne Université

Alain Tallon, Doyen de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Pascal Aquien, Vice-Doyen Recherche de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Hyacinthe Ravet, Vice-Doyenne Égalités et lutte contre les discriminations de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université

9h-9h45 : Conférence plénière

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Florence Rochefort et Bibia Pavard (historiennes des femmes, du genre et des féminismes, CNRS et Université Panthéon-Assas), « Manifestes féministes et historicité des enjeux de genre aux XIXe et XXe siècles »

PAUSE CAFÉ

10h15-12h15 : Le corps manifeste – modérateur : Bernard Banoun

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Sophie Albert (Sorbonne-Université, Philomel, Littérature française) et Chloé Maillet(ESAD et UCO, Angers, Histoire de l’art)

« Le lait et le sang, fluides et humeurs manifestes du genre ? Études de quelques cas limites dans quelques textes et images hagiographiques (XIII-XIVesiècles) »

Agathe Bernier-Monod (Université LeHavre Normandie, Civilisation allemande)

« À pas feutrés : l’entrée des femmes dans les parlements allemands (1919-1933) »

Georges Sidéris (Sorbonne Université, Histoire)

« Manifester les trois sexes et les genres à Byzance »

Fanny Monbeig (Université Bordeaux Montaigne, Littérature comparée)

« La construction raciale de la virilité : manifestes et manifestations »

PAUSE DÉJEUNER

13h30-14h15 : Conférence plénière

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Isabelle Clair (CNRS, Sociologue du genre, de la sexualité et de la conjugalité), «Genre, féminisme et enquête de terrain»

14h15-16h15 : Lectures/interprétations – modérateur : Thibaut Casagrande

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Dominique Maingueneau (Sorbonne Université, Linguistique française)

« Quand un genre en trouble un autre. La comédie des précieuses »

Sandrine Aragon (Sorbonne Université, Philomel, CELLF, Littérature française) :

« Manifestations genrées de lectures »

Maud Caillat (Sorbonne Université, Iremus, Musicologie) :

« Manifestations de genre dans l’interprétation pianistique aux XX -XXI siècles : un débat suranné »

Pascale Sardin (Université Bordeaux Montaigne, Études anglophones)

« Marie Darrieussecq traductrice ou comment marquer le genre au grand dam de ces vieux messieurs de l’Académie française’ »

Déplacement à la Maison de la Recherche

16h30-18h30 : Prises de position (1) – modérateur : Victor Coutolleau

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 01

Naomi Toth (Université Paris-Nanterre, Études anglophones)

« Politiser le regard féminin : Three Guineas de Virginia Woolf, un manifeste photographique »

Aurore Turbiau (Sorbonne Université, Philomel, Littérature comparée)

« Québécoises deboutte ! : une revue pour manifester le mouvement des femmes »

Kévin Bideaux (Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, Arts et études de genre)

« Du rose féminin au féminin rose. Rendre visible le féminin avec la couleur »

Beate Collet (Sorbonne Université, Philomel, Sociologie)

« Les couples transnationaux à l’épreuve de l’intersectionnalité du genre, de la classe et de l’assignation ethnoculturelle ou raciale »

16h30-18h30 : Récits (1) – modératrice : Sophie Albert

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 323

Anne-Florence Quaireau (Sorbonne Université, Philomel, Études anglophones) :

«(Re)définir le genre dans le récit devoyage féminin anglophone au XIXe siècle »

Guillaume Didier (Sorbonne Université, Philomel, Études anglophones) :

« ‘O Shame, where is thy blush!’ – L’indécence manifeste de Speke et les relations sexuelles interraciales dans le pamphlet de James MacQueen, The Nile Basin »

Florian Alix (Sorbonne Université, Philomel, Études francophones)

« Manifestations d’écarts de genres dans L’Heure du cru d’Azza Filali »

Pascal Aquien (Sorbonne Université, Philomel, Études anglophones)

« Fini/infini : le journal d’Olivia, MtF »

20h30 : Spectacle Les Guérillères, compagnie AcThéArt

Entrée libre et sans réservation dans la limite des places disponibles

Campus Pierre et Marie Curie, Amphithéâtre 25, 4 place Jussieu, 75005 Paris 20 minutes à pied de laMaison de la recherche

Ou bus 87 (Carrefour de l’Odéon, statue de Danton), arrêt Jussieu-Minéraux ; éventuellement aussi, du même départ, bus 63 ou 86 (départ Odéon, statue de Danton jusqu’à Saint Germain–Cardinal Lemoine)

***

VENDREDI 8 NOVEMBRE

Campus des Cordeliers, 15 rue de l’École de médecine,

Amphi Bilsky-Pasquier & Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 01 et salle 40

9h30-10h15 : Conférence plénière

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Rachel Bowlby, littératures anglaise et comparée, UCL Londres,

« ‘Gender Reveal’: les genres (non) manifestes à partir de Woolf et Freud »

PAUSE CAFE

10h30-12h15 : Des mots et des outils – modérateur : Pierre-Marie Chauvin

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Alpheratz (Sorbonne Université, Philomel, Langue française)

« La Révolution du genre en langue : un troisième genre manifeste ? »

Claire Stolz (Sorbonne Université, Langue française)

« Retour sur Salope et autres noms d’oiselles : une exposition, une manifestation, un manifeste »

Margot Déage (Sorbonne Université, Philomel, Sociologie)

« ‘Elle fait trop sa meuf ’ : variation des manifestations du genre au collège et en ligne »

Virginie Julliard (Université de technologie de Compiègne, Philomel, Sciences de l’information et de la communication)

« Pour une ‘sémiotique du genre’: prêter attention aux nouveaux langages du genre et aux outils d’écriture numérique qui les rendent possibles »

PAUSE DÉJEUNER

13h45-14h30 : Conférence plénière

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Jennifer Merchant, Sciences politiques et éthique, et Catherine Vidal, neurobiologie, (Université Panthéon-Assas et Institut Pasteur),

« Recherche et pratiques médicales au prisme du genre : une articulation innovante »

14h30-16h30 : Formes manifestaires – modératrice : Catherine Deutsch

Campus des Cordeliers, Amphi Bilsky-Pasquier

Viviana Birolli (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA, Arts)

« Le manifeste-performance Maintenance Art. Manifesto! de Mierle Laderman Ukeles (1969) : genres du manifeste, manifestes du genre »

Olivier Hercend (Sorbonne Université, Philomel, Études Anglophones)

« La stratégie de la réponse : Virginia Woolf et l’art du contre-manifeste »

Sandrine Montin (Université Côte d’Azur, CTEL, Littérature comparée)

« Audre Lorde, poète : le prix du manifeste »

Marie-Pierre Harder (Sorbonne Université, Philomel, Littérature comparée)

« Du genre manifeste à la ‘(rabat-)joie manifeste’ ? À propos du Killjoy manifesto de Sara Ahmed et autres manifestes féministes enragés/engagés »

PAUSE CAFE

Déplacement à la Maison de la Recherche

17h-19h : récits (2) – modératrice : Alice Braun

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 01

Thibaut Casagrande (Sorbonne Nouvelle, Philomel, Littérature comparée)

« Féminités spectaculaires : le genre du cinéma raconté par le roman »

Ambre-Aurélie Cordet (Université d’Artois / Sorbonne Université, Philomel, Littérature comparée)

« Le roman de formation féminine de l’entre-deux guerres à l’après-guerre : manifestations du genre (gender) ou genre-manifeste ? »

Clément Scotto di Clemente (Sorbonne Université, Philomel, Littérature comparée)

« La chronique sexuelle, lieu manifeste de l’interrogation du masculin »

Diane Drouin (Sorbonne Université, Philomel, Études anglophones)

« Futurisme, féminisme et fluidité du genre : les manifestes de Mina Loy »

17h-19h : Prises de position (2) – modératrice : Gaëlle Lacaze

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 40

Frédérique Dubard de Gaillarbois (Sorbonne Université, Philomel, Études italiennes)

« Du vilain geste au geste-limite. Considérations sur l’éloquence féminine »

Laure Pérez (Sorbonne Université, Philomel, Études latino-américaines)

« Manifestations du genre dans le Noticiero ICAIC Latinoamericano »

Laura Verquere (Sorbonne Université, Philomel, Sciences de la communication et de l’information)

«Une approche communicationnelle du genre : manifestations du genre dans le problème public sur le congé paternité»

Julia Descamps (ENS Cachan, Sociologie)

« ‘Justice machiste ? Escrache féministe !’. Manifester la violence de genre dans l’espace public argentin »

19h30-21h30, à l’occasion de l’exposition ORLAN à la Sorbonne Artgallery (commissaire d’exposition : YannToma), rencontre avec ORLAN: présentation de son travail (19h30), puis échange entre ORLAN et Donatien Grau et débat avec le public (20h20-21h30). Amphi Richelieu, Gratuit dans la limite des places disponibles, sur inscription obligatoire avant le 7 novembre au plus tard : http://www.culture-sorbonne.fr/agendaculturel/evenements/orlan-femme-avec-tetes/ 

***

SAMEDI 9 NOVEMBRE 

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 40

9h30-11h : (Dés)ordres – modératrice : Beate Collet

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 40

Alice Braun (Université Paris-Ouest-Nanterre, Philomel, Études anglophones)

« ‘Pourquoi si peu de bébés dans la littérature ?’ : quand la maternité rend manifeste legenre de l’auteure »

Flora Mangini (Sorbonne Université/Pontifícia Universidade Católicado Rio de Janeiro, Philosophie)

« L’homme anandros : questions de genre et d’honneur dans La République de Platon »

Irène Gayraud (Sorbonne Université, Philomel, Littérature comparée)

« ‘Folles femmes’ de Gabriela Mistral : des femmes qui (se) manifestent en poésie ? »

PAUSE CAFÉ

11h30-13h : Aiguillages – modératrice : Frédérique Dubard de Gaillarbois

Maison de la recherche, salle 40

Gaëlle Lacaze (Sorbonne Université, Philomel, Ethnologie)

« Changements des relations genrées en Mongolie contemporaine »

Fanny Mazzone (Université Toulouse-Jean Jaurès, Sciences de l’information et de la communication)

« Les manifestations éditoriales du genre »

Christian Brouder (CNRS / Sorbonne Université, Physique), Beate Collet(Sorbonne Université, Philomel, Sociologie), Michela Petrini (Sorbonne Université, Physique), Élise Verley(Sorbonne Université, Sociologie)

« Genre et apprentissage de l’informatique et de la physique »

***

http://lettres.sorbonne-universite.fr/Appel-a-proposition-genre

Responsables :

Anne Tomiche et Frédéric Regard

https://philomel.hypotheses.org

adresse: Sorbonne Université, Paris, France
_______________________________________

Détails

Début :
7 novembre 2019
Fin :
9 novembre 2019
Catégories d’Évènement:
,
Étiquettes Évènement :
,

Lieu

Sorbonne Université
Paris, France

Organisateur

F. Regard
Fermer le menu