VALE : Voix Anglophones Littérature et Esthétique

SEM Transculturalismes, 20/05/21, 17 h 30, Marine Bellego, “Nature et ville en contexte colonial (XIXe siècle) : le cas de Calcutta.”

La prochaine séance du séminaire Transculturalismes aura lieu le jeudi 20 mai, de 17h30 à 19h., par zoom.

Nous entendrons Marine Bellego (Université de Paris) pour une intervention intitulée “Nature et ville en contexte colonial (XIXe siècle) : le cas de Calcutta.” Répondante : Marianne Hillion, Sorbonne Université.

 

Les villes étaient les lieux par excellence de l’exercice du pouvoir colonial. Se prêtant à des expérimentations spatiales sur la mise en scène architecturale de l’exercice du pouvoir, les « villes blanches » des capitales coloniales étaient censées donner à voir ce dont les empires étaient capables en terme d’organisation de l’espace et de contrôle des déplacements. Tel était aussi le cas des jardins botaniques, dont les visiteurs devaient pouvoir admirer l’ordre et la discipline qu’ils imposaient à la nature. Dans le cas de Calcutta, ce parallèle entre jardin et ville est loin d’être fortuit : le jardin botanique, microcosme abritant des micro-sociétés, ressemblait à une ville miniature idéalisée tout en étant chargé d’incarner une alternative aux maux de la capitale du Bengale et à son industrialisation galopante. Le but de cette séance est d’envisager les tentatives coloniales à la fois de soumettre et d’utiliser la « nature » dans les villes et d’examiner ainsi les modalités du contrôle et de la récupération des éléments végétaux par le pouvoir impérial.

Fermer le menu