VALE : Voix Anglophones Littérature et Esthétique

CFP : « Le Corps du roi en scène: le théâtre de la monarchie dans l’Europe de la 1ère modernité », 8-9 avril 2022, Sorbonne Université

  • CFP

Chères Collègues, chers Collègues, 

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint un appel à communications pour le Colloque sur « Le Corps du roi en scène: le théâtre de la monarchie dans l’Europe de la 1ère modernité » (Sorbonne Université / Rennes 2)  qui se tiendra les 8 et 9 avril 2022 à Sorbonne Université.

Les propositions de communications de 200 mots environ peuvent être adressées à Line Cottegnies (line.cottegnies@sorbonne-universite.fr) et Anne Teulade (anne.teulade@univ-rennes2.fr) avant le 30 septembre 2021, accompagnées d’une brève bio-bibliographie. Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Bien cordialement,

Line Cottegnies et Anne Teulade

_____

CFP

Le corps du roi en scène : le théâtre de la monarchie dans l’Europe de la 1ère modernité

 Sorbonne Université (UR VALE et Projet ClioS : L’Histoire immédiate en scène)

Université de Rennes 2  (Cellam EA 3206)

(Colloque soutenu par le PRITEPS et par l’Initiative Théâtre)

Sorbonne Université, Maison de la Recherche, 5 rue Serpente, 75006 Paris

8-9 avril 2022

Aux XVIe et XVIIe siècles, de nombreuses pièces de théâtre qui mettent en scène l’histoire moderne s’attachent à la représentation des monarques. Que ces derniers apparaissent en majesté ou en situation de crise – qu’ils soient confrontés à la guerre, une transition dynastique et même au régicide – leur mise en scène engage des questions de valeur et de représentation.

Nous proposons d’interroger les modalités de mise en scène du monarque et du régime monarchique en focalisant l’étude sur le corps du roi et ses attributs. Les diverses modalités de ses représentations, sa visibilité ou son invisibilité, sa représentation incarnée et contingente ou transcendante et sacralisante, les relais qu’il peut trouver dans des objets ou accessoires fonctionnant comme des ancrages matériels voire des emblèmes, sont autant d’entrées possibles pour cette enquête.

À travers cette analyse des corps royaux, nous souhaiterions que soient envisagées les manières dont le théâtre se saisit des conceptions contemporaines de la monarchie et notamment de la sacralité postulée par les doctrines théologico-politiques qui se cristallisent, ainsi que l’a montré Ernst Kantorowicz (The King’s Two Bodies, 1957), dans la double nature du corps royal. Les œuvres tendent-elles à illustrer la sacralité du corps royal, et dans ce cas selon quelles modalités ? Révèlent-elles à l’inverse des tensions autour de cette conception, en montrent-elles même la désagrégation ? Comment la représentation scénique incarnée traduit-elle ces valeurs engagées par le corps royal ? Comment se donnent à voir la transcendance, son absence ou sa déliquescence ?

Un autre volet de la réflexion pourra concerner les similitudes entre le pouvoir et le théâtre d’un côté, le pouvoir et la fiction de l’autre. En effet, ainsi que nous l’enseigne Louis Marin, « la représentation théâtrale présente les formes et les modalités du pouvoir politique, comme le pouvoir dans son exercice ou ses opérations captera les formes et les modalités de la représentation théâtrale, ceci dans la mesure où il est de l’essence du pouvoir politique de se représenter » (Le Portrait du Roi, 1981). Dès lors, comment le théâtre réfracte-t-il la théâtralité inhérente à l’institution du pouvoir par lui-même ? Se fait-il le relais ou déconstruit-il le régime spectaculaire du pouvoir ? Le théâtre joue-t-il de l’amplification ou de la dénonciation critique ? de cet usage du spectacle ?

Enfin, la construction de la sacralité du corps royal repose, ainsi que le rappelle Victoria Kahn sur le recours à l’imagination : la théologie politique est inséparable de la fiction légale, mais également littéraire (« Theology and Fiction », 2009). Si la construction fictionnelle est indissociable de la mise en évidence de la sacralité du corps royal, comment cette opération est-elle prise en charge, souvent de manière critique, par la représentation théâtrale ?

Les propositions de communications de 200 mots environ peuvent être adressées à Line Cottegnies (line.cottegnies@sorbonne-universite.fr) et Anne Teulade (anne.teulade@univ-rennes2.fr) avant le 30 septembre 2021, accompagnées d’une brève bio-bibliographie. Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Bibliographie indicative

Site du projet Clio on stage. L’histoire immédiate sur la scène britannique

https://clios.hypotheses.org

et notamment l’établissement d’un corpus de pièces de la période early modern 

https://clios.hypotheses.org/bibliographie-2

 

Apostolidès, Jean-Marie, Le Roi-machine, Spectacle et politique au temps de Louis xiv, Paris, Minuit, 1981.

–, Le Prince sacrifié, Théâtre et politique au temps de Louis xiv, Paris, Minuit, 1985.

Bertheau, Gilles et Sukic, Christine, « Lecture de The Tragedy of Chabot de George Chapman (1639) : de la fixité au recentrement », Études Épistémè, 2, 2002. URL : http://www.etudes-episteme.org/2e/spip.php?article17

Bertheau, Gilles, « Le “prince puissant” et “l’homme constant” dans The Tragedy of Sir John van Olden Barnavelt de John Fletcher et Philip Massiner », Études Épistemè, 14, 2008. URL : https://episteme.revues.org/725

Biet, Christian, « Le roi est mort, Vive l’Église triomphante ! Deuil, cérémonie et monologue : la mort d’Henri IV au service de la Contre-Réforme », La Licorne, 85, 2009, p. 21-44.

Bouteille-Meister, Charlotte, « Les cadavres fantasmés des Guise : les corps sanglants du Balafré et de son frère dans les stratégies de représentation des assassinats de Blois », dans Corps sanglants, souffrants et macabres (XVIe-XVIIe siècle), éd. Charlotte Bouteille-Meister et Kjerstin Aukrust, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 285-302.

Bouteille-Meister, Charlotte, Représenter le présent. Formes et fonctions de l’« actualité » dans le théâtre d’expression française à l’époque des conflits religieux 1554-1629, Thèse soutenue à l’Université Paris Ouest Nanterre, 2011, à paraître Éditions Classiques Garnier.

Cottegnies, Line, Miller-Blaise, Anne-Marie et Sukic, Christine (dir.), Objets et anatomie du corps héroïque dans l’Europe de la première modernité, Paris, Classiques Garnier, 2019.

Didi-Huberman, Georges, L’Image ouverte, Motifs de l’incarnation dans les arts visuels, Paris, Gallimard, 2007.

Doudet, Estelle (dir.), Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 32, 2016, Corps du roi en scène. Théâtre et représentation du pouvoir (1460-1610). URL : https://journals.openedition.org/crm/14075

Dyess, Jacqualine, « La creazione di una martire : l’uso del corpo femminile ne La Reina di Scozia », Carte Italiane, 1(16), 1999, p. 54-70.

Griffiths, Huw, Shakespeare’s Body Parts. Figuring Sovereignty in History Plays, Edinburgh University Press, 2020.

Jouanna, Arlette, Le Pouvoir absolu, Naissance de l’imaginaire politique de la royauté, Paris, Gallimard, 2014.

Kahn, Victoria, « Theology and Fiction in The King’s Two Bodies », Representations, 106, Spring 2009, p. 77-101.

Kantorowicz, Ernst Hartowig, Les Deux Corps du roi : essai sur la théologie politique au Moyen Âge, trad. Nicole et Jean-Philippe Genet, Paris, Gallimard, 1989 (1957 pour l’édition anglaise).

Matas Caballero, Juan, « “La fuerza de las historias representadas”. Reflexiones sobre el drama historico : los reyes de la historia de España en los teatros del Siglo de Oro », dans Tiempo e historia en el teatro del Siglo de Oro, éd. Isabelle Rouane-Soupault et Philippe Meunier, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, p. 58-101.

Marin, Louis, Le Portrait du roi, Paris, Minuit, 1981.

Marin, Louis, Politiques de la représentation, texte établi par Alain Cantillon, Giovanni Careri, Jean-Pierre Cavaillé, Pierre-Antoine Fabre et Françoise Marin, Paris, Kimé, 2005.

Merlin-Kajman, Hélène, L’Absolutisme dans les lettres et la théorie des deux corps. Passions et politique, Paris, Honoré Champion, 2000.

Michel, Lise, Des princes en figure. Politique et invention tragique en France (1630-1650), Paris, PUPS, 2013.

Postert, Kirsten, Tragédie historique ou histoire en tragédie ? Les sujets d’histoire moderne dans la tragédie française (1550-1715), Tübingen, Gunter Narr Verlag, 2010.

Ravelhofer, Barbara, « News Drama : the tragic Subject of Charles I », dans English Historical Drama, 1500-1660. Forms Outside the Canon, éd. Teresa Grant et Barbara Ravelhofer, Basingstocke (Hampshire) et New York, Palgrave Macmillan, p. 179-201.

Sukic, Christine, Le Héros inachevé. Éthique et esthétique dans les tragédies de George Chapman (1559 ?-1634), Bern et aliud., Peter Lang, 2005.

Teulade, Anne, Le Théâtre de l’interprétation. L’histoire immédiate en scène, Paris, Classiques Garnier, 2021.

Fermer le menu